Rachat de crédit consommation : 3 conseils pour le réussir - Dominique Mousnier

Pour réussir votre rachat de credit à la consommation, je vous propose de suivre 3 conseils simples. Commencez par réaliser une étude de faisabilité de votre projet, de préférence en contact direct avec un spécialiste du courtage en rachat de crédits. Puis, soignez vos relevés de compte. Ceux-ci sont méthodiquement scrutés par les banques. Enfin, réunissez tous les documents justificatifs demandés.

 

 

Conseil n°1 : Faites une étude de faisabilité de rachat de crédit consommation

Simulation de regroupement de crédits : une étape indispensable

La simulation de rachat de crédits consommation est une étape indispensable avant de vous lancer. En effet, vous devez vous assurer que votre projet est faisable avant de solliciter les banques. Cette étape peut paraitre rébarbative face à l’urgence de votre demande. Mes clients sont souvent impatients de mettre fin à une situation délicate de leurs finances. Mais, il faut prendre le temps de tout mettre à plat pour obtenir un accord de la banque à court ou moyen terme.

Gagnez du temps

La simulation d’un regroupement de crédits est gratuite et sans engagement. Donc, profitez-en pour consacrer 15 minutes à l’étude de la faisabilité de l’opération. Ainsi, vous gagnez du temps et économisez votre énergie.

 

Evitez les faux espoirs

L’étude de faisabilité de rachat de crédits permet d’éviter les désillusions. Vous savez à quoi vous en tenir. Votre projet est réalisable dans l’immédiat, très bien. Ou alors vous avez intérêt à le reporter d’un mois ou plus et à le préparer soigneusement. Là, un professionnel peut vous conseiller.

 

 

Faites vous accompagner par un professionnel

Connaissance des critères des banques

Une dizaine d’établissements de crédit est spécialisée dans le regroupement de crédits. Il s’agit généralement de filiales de banques de dépôt. Ainsi, le courtier en rachat de crédits connait bien les critères des banques qui sont très précis. Il est en mesure d’étudier dans le détail  votre situation personnelle, professionnelle et financière au regard des normes des banques.

 

Echange direct avec un professionnel

Au stade de la simulation, le courtier vous pose des questions précises et anticipe les éventuels blocages ou difficultés. Aussi, privilégiez un contact direct avec un professionnel du courtage en rachat de crédits et échangez avec lui. Mettez tout à plat. Le contact direct permet de réaliser une étude de faisabilité personnalisée, ce qui n’est pas le cas avec une simulation en ligne qui reste générale.

 

Les particularités de votre dossier

Ainsi, l’expert en regroupement de crédits repère les particularités de votre dossier. Par exemple, il apprécie la faisabilité de la restructuration de dettes si vous êtes en instance de divorce ou si vous avez plusieurs employeurs ou encore si vous êtes proche de la retraite …

 

Rémunération du professionnel incluse dans le crédit

Le courtier en rachat de crédit conso est rémunéré soit par la banque, soit par l’emprunteur soit par les deux. Dans tous les cas de figure, le professionnel est transparent et vous indique le montant de sa rémunération. Notez bien que les frais de la banque et du courtier sont inclus dans le montant à financer. Donc, aucun apport personnel n’est demandé, contrairement au crédit immobilier.

 

 

Indicateurs de faisabilité de votre regroupement de crédit conso

Taux d’endettement avant la restructuration de dettes

Les banques calculent votre taux d’endettement avant le rachat de crédits conso. Il s’agit du rapport entre vos charges actuelles de crédit, de loyer … et vos revenus. Certains établissements exigent un taux d’endettement à ne pas dépasser, d’autres non.

 

Taux d’endettement après le rachat de credit consommation

Le critère du taux d’endettement après le regroupement de crédits est primordial. Toutes les banques plafonnent le taux d’endettement après l’opération, sans exception. Ainsi, le seuil d’endettement maximum varie entre 30 % et 45 % pour une bonne partie des banques. Toutefois, certains établissements de crédit vont jusqu’à 66 % de vos revenus.

Si votre taux d’endettement dépasse 50 % de vos revenus, ne renoncez-pas. Des solutions existent. 

 

Reste à vivre par personne

En plus du taux d’endettement, les banques exigent un reste à vivre par personne vivant dans le ménage. Ainsi, taux d’endettement et reste à vivre doivent répondre aux normes des banques.

Taux d’usure

Comme pour les crédits immobiliers, les taux d’usure s’appliquent au rachat de crédits à la consommation. Les banques sont effectivement toutes soumises aux seuils d’usure à ne pas dépasser lorsqu’elles accordent un crédit. Toutefois, les taux d’usure sont plus élevés pour un crédit à la consommation que pour un crédit immobilier.

 

 

Conseil n°2 : Soignez vos relevés de compte pour le rachat de crédit consommation

3 derniers relevés de compte en général

Les banques étudient en général vos 3 derniers relevés de compte bancaire. Avant de transmette votre dossier aux banques, le courtier en regroupement de crédits s’assure que vos revenus et vos charges apparaissent bien sur vos relevés de compte. Ainsi, on doit retrouver votre salaire, les allocations familiales, votre loyer, les mensualités de chaque prêt en cours et toutes les dépenses courantes (électricité, assurances, impôts …)

Cependant, un seul établissement de crédit demande actuellement de produire uniquement le dernier relevé de compte. De la même manière, vos revenus et charges doivent apparaitre et correspondre aux bulletins de salaire, quittance de loyer, allocations, pension alimentaire …

 

Découvert bancaire

Contrairement à ce que vous pouvez penser, le découvert bancaire n’est pas systématiquement un frein au rachat de vos crédits à la consommation.

Mais, pensez à respecter le découvert autorisé par votre banque.

De cette manière, la banque peut intégrer dans le montant à financer le découvert autorisé constaté sur votre dernier relevé de compte. Ceci est possible dans le respect des normes d’endettement et de reste à vivre notamment. Là encore, votre courtier en rachat de crédits apprécie s’il est préférable ou non d’inclure le découvert dans le montant du prêt.

 

Incidents de paiement

Les incidents de paiement sur les relevés de compte sont très importants pour les banques. Soyez vigilant. Les incidents de paiement sont les découverts non autorisés et les rejets de chèques, de virements ou de prélèvements. Ces incidents génèrent des frais qui apparaissent sur vos relevés de compte. Certaines banques exigent aucun incident de paiement et d’autres ont une tolérance.

Mais, mettez toutes les chances de votre côté et évitez tout incident de paiement.

 

 

Conseil n°3 : Constituez votre dossier complet de rachat de crédit consommation

Un fois la faisabilité du rachat de crédits conso validée, vous pouvez réunir les pièces justificatives et les remettre au courtier. Ce doit être une simple formalité. En effet, l’étude de faisabilité personnalisée a permis de mettre en lumière toutes les particularités de votre demande et lever tous les freins à la réussite du rachat de vos crédits. De plus, pendant cette phase, stoppez le recours à de nouveaux prêts amortissables ou renouvelables.

 

Documents à réunir pour un rachat de crédits conso

Etat civil de l’emprunteur

Il s’agit d’une pièce d’identité en cours de validité et de votre livret de famille.

 

Domicile de l’emprunteur

Vous fournissez une quittance de loyer si vous êtes locataire ou une attestation d’hébergement ou encore un titre de propriété si vous êtes propriétaire de votre résidence principale. A cela s’ajoute, un justificatif de domicile de moins de 3 mois à votre nom et adresse. Enfin, la dernière taxe d’habitation ou foncière est demandée.

 

Revenus

Les justificatifs de vos revenus sont les 3 derniers bulletins de salaire ou pension de retraite. Vous pouvez joindre au dossier le justificatifs d’allocations familiales, d’APL … Sachez que la prime d’activité n’est jamais prise en compte par les banques pour un regroupement de crédits conso. Il en est de même pour l’allocation chômage.

Si vous percevez une pension alimentaire, les banques demandent le jugement de divorce.

 

Prêts à racheter

Enfin, vous devez justifier du montant de chaque prêt à racheter. Pour les prêts amortissables, il s’agit du tableau d’amortissement le plus récent. Pour les crédits renouvelables, vous devez fournir le dernier relevé mentionnant le montant de la mensualité, le capital restant du et la durée de crédit restante.

Pensez à bien fournir les relevés de crédits les plus récents.

 

Stoppez tout nouveau crédit

A ce stade, votre regroupement de crédits est en cours d’étude auprès des banques. Stoppez tout recours à de nouveaux crédits amortissables ou renouvelables. Ne débloquez aucune réserve d’argent. Ne reportez aucune mensualité sinon le montant à financer augmente.

 

 

Vous l’avez compris, plus l’étude de faisabilité est précise, plus vos chances de réussite sont grandes. Faites appel à un professionnel du courtage en rachat de crédits et échangez avec lui. Il est là pour vous conseiller notamment sur vos relevés de compte.

 

Demandez ici une simulation gratuite et sans engagement

 

 

 

Partagez cet article


Call Now Button